.. qu'est-ce que c'est?
.. où est-il?
.. comment y arriver?
.. météo
.. webcam
.. multimédia
.. Fondation C. Fillietroz
.. organes statutaires




:: l'observatoire .. Fondation Clément Fillietroz

Sur la base de cette documentation, en février 1990 le Comité promoteur a demandé au président du Gouvernement régional et aux conseillers régionaux d’envisager la possibilité de construire un observatoire astronomique à Saint-Barthélemy.

Vers la fin de 1992, après plusieurs rencontres, l’Administration régionale a chargé M. Francesco Fumagalli de vérifier si, une vingtaine d’années plus tard, les conditions relatives à la turbulence du ciel étaient encore les mêmes que celles que rapportait M. Fracastoro.

C’est au cours de la même année que le Comité promoteur a organisé la première Star Party, manifestation dont le mois de septembre 2003 a marqué la 12e édition.
En mars 1993, la " Oakleaf Astronomical Instruments " a livré à l’Administration régionale et au comité promoteur les résultats de son enquête :
" Sur la base des données climatologiques et des données enregistrées au cours des observations effectuées durant les trois premiers mois de 1993, l’on peut affirmer que le site […] est particulièrement propice à la construction d’un observatoire astronomique […] ".

Un certain nombre de rencontres et de réunions avec les autorités régionales ont suivi et, au mois de juillet 1994, l’Assessorat des travaux publics a chargé M. Daniele Eynard, architecte, et M. Marco Verdina, ingénieur, de concevoir le projet d’exécution du nouvel observatoire.

Pendant ce temps là, le Comité promoteur poursuivait ses activités : visite d’observatoires et de planétariums, conception du projet du planétarium jouxtant l’observatoire et constitution d’un organisme chargé de la gestion de ces deux structures. Ainsi, alors même que l’observatoire était en construction, le Comité promoteur proposait la création d’une fondation sans but lucratif chargée de la gestion de celui-ci.

L’élaboration du projet de planétarium fut brutalement interrompue au lendemain de l’inondation qui ravagea la Vallée d’Aoste, et notamment la commune de Nus, durant l’automne 2000 : toutes les ressources disponibles étaient alors consacrées aux travaux de reconstruction. Mais cette initiative fut ensuite incluse dans un projet Interreg, qui a concerné les communes de Nus et de Lanslebourg-Moncenis, en Savoie.

Le 14 novembre 2002, la loi régionale n° 24 adoptée par la Région autonome Vallée d’Aoste, créait la Fondation Clément Filliétroz, ainsi nommée en l’honneur du météorologue, qui se compose de trois personnes publiques : la Région Vallée d’Aoste, la Commune de Nus et la Communauté de montagne Mont-Émilius.

La Région s’est engagée à transmettre à la Fondation les immeubles ou parties d’immeubles lui appartenant et situés sur le site de l’observatoire, au mois d’août 2003.

Les trois organismes publics susmentionnés se sont également engagés à attribuer à la Fondation, au titre de la période 2002-2004, 105 000 (cent cinq mille) euros par an, afin que celle-ci pusse financer ses premières activités.

Au mois de mai 2003, de concert avec les autres organismes, la Région a nommé le Conseil d’administration de la Fondation.
Après 14 années d’attente, l’observatoire de Saint-Barthélemy était désormais opérationnel et le Comité promoteur put mettre fin à son activité.

<<< page précédente
italiano français english :: home :: mail . info@oavda.it