EXO-ECO : Exoplanètes / Écologie « sous le ciel et les étoiles des Alpes, patrimoine immatériel de l’Europe »

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉSUMÉ :

Situés sur les deux versants des Alpes, les sites de Saint-Barthélemy et Saint-Michel l’Observatoire partagent un contexte similaire d’un point de vue géologique, archéologique et historique. Dans un territoire traditionnellement rural, ceux-ci bénéficient, grâce à la présence de deux pôles astronomiques, d’un fort potentiel d’attractivité dans le champ du tourisme culturel associé à la recherche et à la diffusion de la connaissance.

Les deux sites ont le point commun de travailler sur la même thématique, la recherche d’exoplanètes, planètes qui n’appartiennent pas au système solaire. Les deux centres utilisent des techniques complémentaires et chacun d’entre eux a connu des succès scientifiques : la découverte de la première exoplanète, 51 Pegasi b en 1995 pour le centre de recherche de Saint-Michel l’Observatoire, et la recherche d’exoplanète à l’aide de télescopes robotisés, unique en Europe, pour l’observatoire de Saint-Barthélemy. La synergie entre ces deux centres devrait être illustrée par l’exposition permanente « A la recherche de nouveaux mondes » à Saint Barthélemy, sur le thème des exoplanètes et de la recherche de la vie dans l’Univers.

Phénomène de niche dans le passé, le nombre de touristes à la recherche des plus beaux lieux pour admirer le ciel augmente constamment. L’astronomie a démontré son attractivité auprès du grand public au cours des dernières années, grâce notamment à une très faible pollution lumineuse sur chacun des sites, lui permettant d’être intégrée à une offre plus globale de tourisme culturel qui valorise les ressources locales.

CHIFFRES CLÉS :

 

ACTIVITÉS, IMPACTS, RÉSULTATS :

Une série de manifestations communes est prévue dans le cadre plus large d’évènements de renom, par exemple ceux de Été Astro à Saint-Michel l’Observatoire et Star Party à Saint Barthélémy. La réalisation de films franco-italien de présentation des territoires est également envisagée.

Sur le plan opérationnel, les principales réalisations prévues à Saint Barthélemy concernent les espaces publics, l’observatoire et le planétarium, notamment à travers :

  • Une modernisation de l’éclairage public, dans le but de réduire la consommation d’énergie et les pollutions lumineuses, afin d’obtenir le label Unesco Starlight Reserve.
  • Un élargissement et réaménagement de la zone destinée aux grands évènements
  • Une restructuration du planétarium et de la salle de conférence pour les faire correspondre à la classe énergétique A, accompagnée d’un réaménagement spécifique pour accueillir de nouvelles activités.

Saint-Michel l’Observatoire, les principales réalisations concernent :

  • Une étude pour la construction d’un planétarium, portée par la Communauté de Communes,
  • Le raccordement à la fibre optique entre le Centre d’Astronomie et le village,
  • L’achèvement des travaux d’éclairage public pour réduire la pollution lumineuse.

Toutes ces interventions ont l’objectif d’augmenter le nombre de visiteurs et, grâce aux structures couvertes, le développement d’activités diurnes et par mauvais temps.

 

Chef de File : Commune de NUS – Italie
Partenaire : Communauté de communes Haute Provence Pays de Banon